CNRS
Projet MITI 80 PRIME
Et si les memristors, au lieu d’être utilisés comme mémoires, devenaient les dispositifs de base de réseaux de neurones à impulsion* ? C’est la voie explorée par le LMGP et le TIMA dans le cadre d’un projet MITI 80 PRIME de deux ans qui débute.
Ils misent sur un matériau inédit pour les memristors, le nickelate de lanthane (La2NiO4). Celui-ci permet d’obtenir une multitude d’états résistifs stables lors d’un processus d’apprentissage et de conserver les valeurs acquises.
Cette synapse artificielle est non-volatile et interconnectable, pour bâtir des réseaux de dizaines de milliers de synapses.
Les travaux portent sur le matériau, les dispositifs memristors, l’architecture du circuit et l’algorithme d’apprentissage. Une technologie de microfabrication va être développée pour fabriquer un premier SNN de 16 dispositifs.
Mis à jour le 8 June 2022