Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Tests automatisés dirigés par les exigences pour systèmes cyber-physiques ».

Auteur : M. Chabot
Directeur de thèse : L. Pierre
Président du jury : L. Du Bousquet
Rapporteur(s) de thèse : Fr. Pecheux, F. Mallet,
Examinateur(s) de thèse : F. Boulanger,
These de Doctorat Université Grenoble Alpes
Spécialité : informatique
Soutenance : 30/10/2018
ISBN : 978-2-11-129249-9

Résumé

Aujourd’hui, de nombreux grands industriels de différents domaines se sont lancés dans la conception de produits intelligents pour répondre aux nouveaux besoins du marché. La conception de ces systèmes est de plus en plus complexe, puisqu’ils sont composés de nombreux composants physiques pouvant être contrôlés par des applications s'exécutant sur des processeurs. Afin d'assister cette conception multi-disciplines, la solution que nous proposons dans cette thèse est de diriger la modélisation et la conception du système par la prise en compte des scénarios de test qui devront être utilisés pour valider ses exigences. La méthode préconisée suggère de raisonner au niveau système et de commencer le processus de conception par la formalisation des tests de validation. En d'autres termes, il s'agit en particulier de préciser le(s) critère(s) d’acceptation de l’exigence ainsi que le scénario de test nécessaire pour le(s) vérifier. Formaliser ainsi les tests permet notamment d'analyser la formulation des exigences elles-mêmes et d'y lever toute ambiguïté. Nous proposons un modèle générique de la vue structurelle de l'infrastructure de test, et un profil UML associé. La vue comportementale est modélisée sous forme de diagrammes de séquences SysML. Les interfaces de l'infrastructure de test fournissent des contraintes de testabilité pour le système à concevoir. Nous avons développé un outil, ARES (Automatic geneRation of Executable tests from SysML), qui transforme automatiquement cette spécification structurelle/comportementale des tests en scénarios simulables ou exécutables. Ceux-ci, analogues par construction, seront utilisés pour valider des modèles simulables du système (Matlab/Simulink) puis lors du processus de vérification finale du produit (avec un environnement TestStand). Nous présentons l'application de cet outil sur diverses études de cas associées à des produits Schneider Electric.