Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Génération de modèles de haut niveau enrichis pour les systèmes hétérogènes et multiphysiques ».

Auteur : L. Bousquet
Directeur de thèse : E. Simeu
Co-directeur de thèse : L. Fesquet, K. Morin-Allory
Président du jury : P. Girard
Rapporteur(s) de thèse : I. O'Connor, F. Monteiro,
These de Doctorat Université de Grenoble
Spécialité : Micro et Nano Electronique
Soutenance : 29/01/2014
ISBN : 978-2-11-129187-4

Résumé

Les systèmes sur puce sont de plus en plus complexes : ils intègrent des parties numériques, des parties analogiques et des capteurs ou actionneurs. SystemC et son extension SystemC AMS permettent aujourd’hui de modéliser à haut niveau d’abstraction de tels systèmes. Ces outils constituent de véritables atouts dans une optique d’étude de faisabilité, d’exploration architecturale et de vérification du fonctionnement global des systèmes complexes hétérogènes et multiphysiques. En effet, les durées de simulation deviennent trop importantes pour envisager les simulations globales à bas niveau d’abstraction. De plus, les simulations basées sur l’utilisation conjointe de différents outils provoquent des problèmes de synchronisation. Les modèles de bas niveau, une fois crées par les spécialistes des différents domaines peuvent toutefois être abstraits afin de générer des modèles de haut niveau simulables sous SystemC/SystemC AMS en des temps de simulations réduits. Une analyse des modèles de calcul et des styles de modélisation possibles est d’abord présentée afin d’établir un lien avec les durées de simulation, ceci pour proposer un style de modélisation en fonction du niveau d’abstraction souhaité et de la taille du modèle à simuler. Dans le cas des circuits analogiques linéaires, une méthode permettant de générer automatiquement des modèles de haut niveau d’abstraction à partir de modèles de bas niveau a été proposée. Afin d’évaluer très tôt dans le flot de conception la consommation d’un système, un moyen d’enrichir les modèles de haut niveau préalablement générés est présentée. L’attention a ensuite été portée sur la modélisation à haut niveau des systèmes multiphysiques. Deux méthodes y sont discutées : la méthode consistant à utiliser le circuit équivalent électrique puis la méthode basée sur les bond graphs. En particulier, nous proposons une méthode permettant de générer un modèle équivalent au bond graph à partir d’un modèle de bas niveau. Enfin, la modélisation d’un système éolien est étudiée afin d’illustrer les différents concepts présentés dans cette thèse.

pdf pdf

Autre localisation