Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Traitement d'images, bas niveau, intégré dans un capteur de vision CMOS ».

Auteur : H. Amhaz
Directeur de thèse : G. Sicard
Président du jury : Ph. Benech
Rapporteur(s) de thèse : M. Paindavoine, P. Magnan,
These de Doctorat Université de Grenoble
Spécialité : Electronique, électrotechnique, automatique
Soutenance : 10/07/2012
ISBN : 978-2-84813-190-0

Résumé

Le traitement d’images classique est basé sur l’évaluation des données délivrées par un système à base de capteur de vision sous forme d’images. L’information lumineuse captée est extraite séquentiellement de chaque élément photosensible (pixel) de la matrice avec un certain cadencement et à fréquence fixe. Ces données, une fois mémorisées, forment une matrice de données qui est réactualisée de manière exhaustive à l’arrivée de chaque nouvelle image. De fait, Pour des capteurs à forte résolution, le volume de données à gérer est extrêmement important. De plus, le système ne prend pas en compte le fait que l’information stockée ai changé ou non par rapport à l’image précédente. Cette probabilité est, en effet, assez importante. Ceci nous mène donc, selon « l’activité » de la scène filmée à un haut niveau de redondances temporelles. De même, la méthode de lecture usuelle ne prend pas en compte le fait que le pixel en phase de lecture a la même valeur ou non que le pixel voisin lu juste avant. Cela rajoute aux redondances temporelles un taux de redondances spatiales plus ou moins élevé selon le spectre de fréquences spatiales de la scène filmée. Dans cette thèse, nous avons développé plusieurs solutions qui visent contrôler le flot de données en sortie de l’imageur en essayant de réduire les redondances spatiales et temporelles des pixels. Les contraintes de simplicité et d’« intelligence » des techniques de lecture développées font la différence entre ce que nous présentons et ce qui a été publié dans la littérature. En effet, les travaux présentés dans l’état de l’art proposent des solutions à cette problématique, qui en général, exigent de gros sacrifices en terme de surface du pixel, vu qu’elles implémentent des fonctions électroniques complexes in situ. Les principes de fonctionnement, les émulations sous MATLAB, la conception et les simulations électriques ainsi que les résultats expérimentaux des techniques proposées sont présentés en détails dans ce manuscrit.

pdf pdf

Autre localisation