Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Exploration d'architectures génériques sur FPGA pour des algorithmes d’imagerie multispectrale ».

Auteur : J. Tan
Directeur de thèse : F. Rousseau
Co-directeur de thèse : V. Fresse
Président du jury : Y. Ledru
Rapporteur(s) de thèse : E. Bourennane, M. Akil,
These de Doctorat Université Jean Monnet, St.Etienne, France
Spécialité : informatique
Soutenance : 12/06/2012
ISBN : 978-2-84813-189-4

Résumé

Les architectures multiprocesseur sur puce (MPSoC) basées sur les réseaux sur puce (NoC) constituent une des solutions les plus appropriées pour les applications embarquées temps réel de traitement du signal et de l’image. De part l’augmentation constante de la complexité de ces algorithmes et du type et de la taille des données manipulées, des architectures MPSoC sont nécessaires pour répondre aux contraintes de performance et de portabilité. Mais l’exploration de l’espace de conception de telles architectures devient très couteuse en temps. En effet, il faut définir principalement le type et le nombre des cœurs de calcul, l’architecture mémoire et le réseau de communication entre tous ces composants. La validation par simulation de haut niveau manque de précision, et la simulation de bas niveau est inadaptée au vu de la taille de l’architecture. L’émulation sur FPGA devient donc inévitable. Dans le domaine de l’image, l’imagerie spectrale est de plus en plus utilisée car elle permet de multiplier les intervalles spectraux, améliorant la définition de la lumière d’une scène pour permettre un accès à des caractéristiques non visibles à l’œil nu. De nombreux paramètres modifient les caractéristiques de l’algorithme, ce qui influence l’architecture finale. L’objectif de cette thèse est de proposer une méthode pour dimensionner au plus juste l’architecture matérielle et logicielle d’une application d’imagerie multispectrale. La première étape est le dimensionnement du NoC en fonction du trafic sur le réseau. Le développement automatique d’une plateforme d’émulation sur mono ou multi FPGA facilite cette étape et détermine le positionnement des composants de calcul. Ensuite, le dimensionnement des composants de calcul et leurs fonctionnalités sont validés à l’aide de plateformes de simulation existantes, avant la génération du modèle synthétisable sur FPGA. Le flot de conception est ouvert dans le sens qu’il accepte différents NoC à condition d’avoir le modèle source de ce composant. De nombreux résultats indiquent les paramètres importants qui ont une influence sur les performances des architectures et du NoC en particulier. Plusieurs solutions sont décrites, commentées et critiquées. Ces travaux nous permettent de poser les premiers jalons d’une plateforme d’émulation complète MPSoC à base de NoC.

pdf pdf

Autre localisation