Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Conception d'un système d'occlusion urétral actif implantable pour le traitement de l'incontinence urinaire sévère ».

Auteur : H. Lamraoui
Directeur de thèse : S. Basrour
Co-directeur de thèse : A. Bonvilain
Président du jury : Ch. Perot
Rapporteur(s) de thèse : D. Guiraud, E. McAdams,
These de Doctorat Université de Grenoble
Spécialité : Micro et Nano Electronique
Soutenance : 05/11/2010
ISBN : 978-2-84813-184-9

Résumé

Le traitement de choix actuel pour pallier l'incontinence urinaire par insuffisance sphinctérienne est le Sphincter Urinaire Artificiel (SUA). Bien que dans la plupart des cas le patient retrouve une continence partielle ou totale, cette méthode a plusieurs inconvénients. Outre la difficulté et l'inconfort d'utilisation du système, le taux de révisions, lié à une pression urétrale continuelle, est élevé. Nous présentons dans ce manuscrit un nouveau concept de SUA, offrant un contrôle ergonomique, une pression moyenne exercée sur l'urètre plus faible et une amélioration du taux de continence. L'implant est équipé d'un système détectant automatiquement les circonstances qui ont une influence sur la pression intra-vésicale, et adapte la pression d'occlusion en conséquence. La faisabilité d'un tel dispositif est d'abord étudiée. Les signaux enregistrés sur volontaires sains au cours de divers exercices sont utilisés pour évaluer les performances de détection de l'algorithme élaboré. Le système mécatronique a ensuite été testé in vitro et in vivo. Il est montré que le système peut détecter la plupart des exercices ciblés avec un taux de détection convenable. Concernant le dispositif d'occlusion, la pression urétrale peut être contrôlée avec une précision satisfaisante et des pressions uniformément appliquées sur l'urètre.