Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Synthèse des communications dans un environnement de génération de logiciel embarqué pour des plateformes multi-tuiles hétérogènes ».

Auteur : A. Chagoya-Garzon
Directeur de thèse : F. Rousseau
Co-directeur de thèse : F. Pétrot
Président du jury : T. Risset
Rapporteur(s) de thèse : G. Gogniat, B. Tourancheau,
These de Doctorat Université de Grenoble
Spécialité : Electronique, électrotechnique, automatique
Soutenance : 03/12/2010
ISBN : 978-2-84813-161-0

Résumé

Dans cette étude, nous nous intéressons aux outils de génération de logiciel embarqué ciblant des plateformes multi-tuiles hétérogènes. Dans ces plateformes, un système sur puce multiprocesseurs hétérogène (ou tuile) est répliqué et connecté par des réseaux externes à la tuile, extensibles et commutés par paquets. Ces outils se basent sur une représentation abstraite de l’architecture, de l’application et du déploiement des éléments applicatifs sur les éléments de l’architecture. Programmer de zéro ces architectures complexes n’est pas concevable, cependant nous ne pouvons nous contenter des environnements de programmation embarqués classiques en raison de l’hétérogénéité de la tuile de base, qui embarque des RISCs, des DSPs et une infrastructure interne à la tuile non uniforme et complexe. L’un des enjeux dans ce contexte est de masquer cette complexité au programmeur de l’application pour qu’il puisse se concentrer sur l’écriture de son programme sans se soucier dans un premier temps de son déploiement sur la plateforme cible. L’une des difficultés des systèmes multi-tuiles est le nombre de chemins de communication que ceux-ci proposent, c’est pourquoi nous nous concentrons dans ce manuscrit sur la gestion (transparente pour le programmeur) des communications dans notre flot. Nous définissons donc les informations minimales à inclure dans le modèle d’entrée du flot pour arriver à synthétiser les communications de l’application. Grâce à ces informations, nous arrivons à puiser les composants logiciels de communication adéquats, qui se présentent sous la forme de pilotes d’un système d’exploitation. Cette sélection n’est pas suffisante, il faut ensuite spécialiser ces composants pour chaque canal de communication de l’application afin d’arriver à un résultat correct. En raison du nombre d’unités de calcul de la plateforme ciblée et du nombre de canaux des applications considérées, une automatisation totale du flot est requise, nous abordons donc les difficultés que cela représente en raison du processus de compilation croisé mis en jeu par le flot, et la solution que nous avons retenue pour arriver à un flot fonctionnel. Trois applications (dont une appartenant au monde du calcul de haute performance), écrites par des programmeurs ne maîtrisant pas la plateforme multi-tuiles choisie, ont été soumises à notre flot, qui a généré de manière correcte plusieurs déploiements de ces applications.

pdf pdf

Autre localisation