Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Etude et modélisation de circuits résistants aux attaques non intrusives par injection de fautes ».

Auteur : Y. Monnet
Directeur de thèse : M. Renaudin
Co-directeur de thèse : R. Leveugle
Président du jury : F. Maraninchi
Rapporteur(s) de thèse : S. Piestrak, J.J. Quisquater ,
These de Doctorat Grenoble INP
Spécialité : Microélectronique
Soutenance : 03/04/2007
ISBN : 978-284813-099-6
Distinction : Microelectronics best INPG Thesis

Résumé

Le domaine de la cryptanalyse a été marqué ces dernières années par la découverte de nouvelles classes d’attaques, dont font partie les attaques par injection de fautes. Le travail de thèse vise à développer des outils et des techniques destinés à rendre les circuits robustes face aux attaques par injection de fautes (Differential Fault Analysis : DFA). On s’intéresse en particulier à étudier la modélisation et la conception de circuits asynchrones résistants à ces attaques. Le travail porte dans un premier temps sur l'analyse de la sensibilité aux fautes de ces circuits, puis sur le développement de contre-mesures visant à améliorer leur résistance et leur tolérance. Les résultats sont évalués en pratique sur des circuits cryptographiques asynchrones par une méthode d'injection de fautes par laser. Ces résultats valident les analyses théoriques et les contre-mesures proposées, et confirment l'intérêt des circuits asynchrones pour la conception de systèmes sécurisés.

pdf pdf

Autre localisation