Publications

Thèses


< retour aux thèses

« Conception de systèmes de gestion d’énergie pour microsystèmes autonomes ».

Auteur : Y. Ammar
Directeur de thèse : S. Basrour
Rapporteur(s) de thèse : F. Costa, A. Kaiser,
These de Doctorat Université Joseph-Fourier - Grenoble I
Spécialité : micro et nano électronique
Soutenance : 06/02/2007
ISBN : 978-2-84813-098-9

Résumé

Cette thèse présente de nouvelles approches pour la gestion d’énergie dans un microsystème autonome. Le microsystème autonome est la nouvelle génération des nœuds de capteurs sans fil. Le microsystème autonome est alimenté via un microgénérateur qui récolte l’énergie ambiante. Cette thèse s’est déroulée dans le cadre du projet européen VIBES (VIBration Energy Scavenging FP6 IST-1-STREP-507911). Ce projet s’intéresse à récolter l’énergie ambiante issue de vibrations mécaniques. La problématique dans la conception du module de gestion d’énergie est la très basse tension (dizaines de millivolts), et l’ultra basse puissance (centaine de nanowatts) fournie par le microgénérateur. Trois approches sont proposées dans cette thèse. La première approche est une technique pour l’amplification de la tension du microgénérateur. Celle-ci est vérifiée par l’application d’une technique de commutation dite SSH (Synchronized Switch Harvesting). Cette technique est validée pour des générateurs de taille centimétrique. L’influence de la réduction d’échelle sur cette technique est étudiée, et une technique plus convenable pour les microgénérateurs est proposée. La deuxième approche est l’utilisation d’un multiplicateur de tension. Ce multiplicateur joue le rôle d’un AC/DC et DC/DC. Il accepte une tension d’entrée d’amplitude très faible (dizaines de millivolts). Le fonctionnement du multiplicateur à ces très basses tensions est basé sur une nouvelle structure de diode à très basse tension de seuil. La troisième approche est la proposition d’un convertisseur AC/DC ultra basse consommation (dizaines de nanowatt). Ce convertisseur peut rectifier des signaux d’amplitude de l’ordre de quelques millivolts. Les trois approches sont implémentées en utilisant deux technologies de fabrication de circuits intégrés.

pdf pdf

Autre localisation